Accueil CNCC OEC Délégation Internationale pour l'Audit et la Comptabilité
Rechercher

Etude sur le décollage du reporting intégré au niveau mondial

L’Autorité des Normes Comptables française, ANC, a chargé l’International Integrated Reporting Council (IIRC) d’effectuer une étude de recherche sur l’état d’introduction du reporting intégré au niveau mondial. Trois chercheurs : Delphine Gibassier (Audencia), Carol Adams (Ecole de commerce de l’Université de Durham et de Swinburne) et Tiphaine Jérôme (Université de Grenoble Alpes), rendent compte de leurs recherches récentes autour du développement du reporting intégré dans le monde

Leur étude cherche notamment à déterminer :

-              les lieux où le reporting intégré a été adopté et les personnes qui l’appliquent ;

-              la proportion dans laquelle le Référentiel international est suivi («étendue de l’adoption») ;

-              les modalités suivant lesquelles les organismes publient des informations sur les différents types de capitaux ;

-              le point de savoir si les utilisateurs du reporting intégré utilisent également les normes de la Global Reporting Initiative

Les auteurs ont élaboré une base mondiale de données réunissant les rapports intégrés publiés en 2017, en s’appuyant sur différentes sources de données : notamment de la GRI, de l’IIRC, des exemples tirés de la base de données Black Sun et de la base de données Corporate Register réunissant des rapports de reporting intégré.

L’étude constate des divergences géographiques : 85% des d’émetteurs de rapports intégrés recensés sont originaires de 21 pays. Les deux pays en tête sont l’Afrique du Sud et le Japon, qui produisent 43% des rapports identifiés. Mais il existe également une forte concentration d’émetteurs de rapports intégrés en Asie : 25 rapports pour le Sri Lanka, et 28 autres rapports en provenance d’Inde, de Malaisie, de Thaïlande, des Philippines et de Taïwan.

Par opposition, les pays plus développés sont un peu à la traîne : les auteurs notent 20 entreprises publiant un rapport intégré au Canada et en Allemagne, et 25 seulement aux Etats-Unis.

L’étude présente également des données sur l’adoption du reporting intégré par secteur d’activité, la taille des entreprises qui l’appliquent, l’étendue de l’adoption et le lien entres les utilisateurs du reporting intégré et ceux de la GRI. Pour toute précision complémentaire, veuillez suivre le lien :

http://www.anc.gouv.fr/files/live/sites/anc/files/contributed/ANC/3.%20Recherche/B_Appels%20à%20projets/2017/First_report_ANC_final_version_GIBASSIER_ADAMS_JEROME_2019-07-24.pdf

IIRC – Communiqué de presse



LES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES COMPTABLES ET LES ACTEURS DE LA REGULATION | 14/08/2019



Haut de page Imprimer